Mes douze jours de Noël

Faites comme si on continuait la chanson!

Jour 12 : « Le douzième jour de Noël, mon grand amour m’a donné, douze tambours battant. »

Dessin numérique, un joueur de tambour de 12 ans au lieu de 12 tambours battant, c’est mieux…et moins bruyant!

Il y a plusieurs années maintenant que mon conjoint souligne, par des petites pensées quotidiennes, les 12 jours précédant Noël. Il s’est inspiré de la chanson du folklore anglophone, « The 12 days of Christmas », mais il ne m’offre pas les items mentionnés dans la chanson, je vous rassure.  

Méprise 

Mon amoureux croyait que les douze jours de Noël débutaient le 13 décembre et prenaient fin avec le jour de Noël. Malgré qu’il sache maintenant que les 12 jours débutent à Noël et prennent fin à l’Épiphanie, il n’a pas révisé son tir. C’est donc ainsi que, chaque année, j’ai une première surprise le 13 décembre.  

Pour revenir à la chanson, elle débute par: 

Jour 1: “Le premier jour de Noël, mon grand amour m’a donné une perdrix dans un poirier.” 

Voici ce que ça m’a inspiré.

De mon sketchbook : une perdrix et son poirier.

Jour 2: “Le deuxième jour de Noël mon amoureux m’a envoyé 2 tourterelles.”

De mon sketchbook : deux colombes au lieu de tourterelles.

Jour 3 : « Le troisième jour de Noël mon amoureux m’a envoyé 3 poules françaises »

De mon sketchbook: trois poules françaises

Jour 4 : « Le quatrième jour de Noël mon amoureux m’a envoyé 4 merles noirs »

De mon sketchbook : un merle noir

Jour 5 :  » Le cinquième jour de Noël, mon grand amour m’a donné 5 anneaux d’or ».

De mon sketchbook, ma version de 5 anneaux d’or.

Jour 6 : « Le sixième jour de Noël, mon grand amour m’a donné, des oies en train de couver ».

Jour 7 : « Le septième jour de Noël, mon grand amour m’a donné, sept cygnes nageant. »

De mon sketchbook: sept jeunes cygnes.

Jour 8 : « Le huitième jour de Noël, mon grand amour m’à donné, huit filles de ferme trayant. »

Dessin numérique, 8 fillettes buvant. Bien quoi? C’est plus moderne que « huit filles trayant », non?

Jour 9 : « Le neuvième jour de Noël, mon grand amour m’a donné, neuf dames dansant. »

Dessin numérique, une ballerine gracieuse.

Jour 10 : « Le dixième jour de Noël, mon grand amour m’a donné, dix messieurs sautant. »

Dessin numérique, un garçon sautant…dix fois au moins. Ça remplace dix messieurs sautant, certain!

Jour 11 : « Le onzième jour de Noël, mon grand amour m’a donné, onze joueur de fifre jouant. »

Au lieu de joueur de fifre, pourquoi pas une fanfare! « Rythme cuivré » oeuvre de 7’’ x 5’’ réalisée en 2018.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s