Vous excuserez le ton de ce billet de blog moins « hop la vie » que j’écris habituellement. Pourtant, à Noël, je devrais avoir le cœur festif et le goût de partager ma joie de vivre habituelle.

Eh bien, en cette année si particulière, je suis d’humeur morose. La pandémie aura réussit à m’atteindre plus que je l’aurais imaginé en mars dernier. Pour me donner un coup de pep (je ne suis pas du genre à me laisser abattre), je m’occupe. Je dessine jusqu’à tomber de fatigue, je fais l’inventaire de mon atelier, je me gronde.

« Regarde ce que tu as, pas ce qui te manque », que je me répète. J’ai beaucoup, plus qu’une personne puisse espérer. Alors, pourquoi est-ce que j’ai toujours ce goût amer dans la bouche?

J’ai compris en ce matin de Noël d’où me vient ce sentiment d’impuissance. Je suis en prison et, contrairement aux personnes condamnées, on ne m’a pas donné de date de libération, conditionnelle ou pas. Pire! Ce n’est pas ma « bonne conduite » qui fera que je serai libérée plus tôt. C’est seulement si les autres ont une bonne conduite également qu’il nous sera possible de reprendre une vie plus normale. J’enrage.

Plus de 2000 personnes atteintes hier et tous ces décès qui s’accumulent. Toutes ces personnes qui souffrent et tous ces gens endeuillés…allooooo!!!! Ça n’arrive pas qu’aux autres? Et le personnel hospitalier, et ces patients sur liste d’attente qui ne finissent pas d’attendre! Pauvres victimes collatérales!

Alors, à toi qui ne pense qu’à ton petit bonheur personnel ou qui vit dans le déni en te disant que rien ne peut t’atteidre, pas même la COVID-19, et à toi qui se dit que tu es jeune et que si tu es atteint tu survivra sans séquelle, je vous répond…..UNE CHANCE QUE J’AI DES CRAYONS AU LIEU DE FUSILS. Une chance que j’ai de l’inspiration et de la créativité qui chasseront bientôt ma colère!

Je retourne en atelier faire du concret pendant que vous vivez dans votre petit monde imaginaire! Si un artiste produit un meilleur travail quand il est triste, préparez-vous à voir des chef d’œuvres à la fin de la pandémie!

À tous ceux qui, comme moi, respecte les mesures visant à réduire la COVID-19, je vous souhaite une période des Fêtes remplie d’amour.

Aux artistes qui, comme moi, doivent être dans notre bulle pour créer…on est servis!

Bon, assez de morosité. Je retourne noyer mon mal-être en buvant des bulles dans ma bulle!

Joyeuses Fêtes quand même!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s