Retour au CEGEP

Quand on dit qu’on voit « la lumière au bout du tunnel », avez-vous déjà remarqué que personne ne dit de quelle longueur est ledit tunnel?

Eh bien moi, j’en ai assez de parler de l’actualité, du nombre de personnes atteintes, du nombre de personnes hospitalisées qui augmentent et qui diminuent au fil des jours.

J’ai trouvé mon moyen pour me projeter dans un avenir assez loin qui me garantit à peu près d’atteindre mon objectif au moment où, je la pandémie sera derrière nous : je retourne aux études!

Cours d’illustration, Université Concordia, 1985.
Continuer la lecture de « Retour au CEGEP »

Russell T. Gordon, guide de mes premiers pas au crayon graphite.

Russell T. Gordon, un prof extraordinaire.

Au fil des ans, comme tout le monde j’ai eu la chance de croiser sur ma route, des gens qui ont eu un impact sur ma vie. Côté artistique, quelques un se sont démarqué particulièrement. Au Cégep, c’était Denis Poirier. Denis était le genre de gars qui n’avait pas peur d’utiliser des phrases comme « Je crois en ton potentiel ». À 18 ans, alors que tu n’es vraiment pas certaine de ton talent, ça marque.

À l’université, celui qui a eu un impact sur moi, c’était Russell T. Gordon. Originaire de la Californie, ce colosse de 6’6’’ et aux mains gigantesques, utilisait des expressions comme « you dig? » ou « you, turkey ».

Continuer la lecture de « Russell T. Gordon, guide de mes premiers pas au crayon graphite. »

Quand la procrastination est acceptable

Dans mon atelier, en pleine pause.

J’ai été élevé selon le précepte qu’on doit toujours terminer ce qu’on a commencé. Cette valeur m’a souvent été salutaire, particulièrement en fin de baccalauréat où, enceinte jusqu’ aux yeux, j’avais été à deux doigts de tout abandonner à un mois du fil d’arrivée.

Voilà pourquoi, chaque fois que je commence une pièce, je m’impose de la terminer dans un délai raisonnable. Quand ça traine, la pression en moi augmente.

Continuer la lecture de « Quand la procrastination est acceptable »

Camp d’été en arts visuels

Sonia Isabelle, prête pour des vacances en mode pandémie.

CAMP D’ÉTÉ EN ARTS VISUELS

Participante : 1 (moi)
Animatrice : moi
Lieu : où l’inspiration me dictera d’aller.
Durée : 2 semaines débutant aujourd’hui.
Objectif : redécouvrir mon coin du monde, les yeux et le coeur ouverts, comme si j’étais en vacances ailleurs dans le monde.

Continuer la lecture de « Camp d’été en arts visuels »

Quand l’inspiration vient enfin

20mai20

J’ai toujours beaucoup de plaisir à regarder une scène d’un film où un artiste peint sans trop d’effort des œuvres magnifiques. En réalité, j’observe, tant chez mes collègues artistes que chez moi-même, que pour arriver à un résultat créatif satisfaisant, on doit déployer beaucoup d’efforts, guidés par une démarche réfléchie menant à la réalisation d’œuvres pas toujours à la hauteur des aspirations des créatifs.

Continuer la lecture de « Quand l’inspiration vient enfin »

Société des artistes Canadiens, me voilà!

Comment on fait pour résister quand on lit ces lignes?

« L’art est une voix. Et au Canada – où la diversité unique de nos langues, de nos paysages et de nos passions nourrit l’esprit créatif comme peu d’autres endroits sur terre – nos artistes forment un chœur. Parfois élégant, parfois discordant. Par la sculpture et la peinture, la vidéo et les logiciels de design, les appareils photo et les crayons de couleur, les créatifs disent quelque chose.

Le chien qui a inspiré cette oeuvre

Quelle vie de chien
« Quelle vie de chien », 2018, Crayon graphite, 14″ x 14″, collection privée

En janvier 2018, je finalisais l’oeuvre « Quelle vie de chien« .

Je peux vous donner des nouvelles de la vedette qui m’a inspiré. Vous allez constater que je ne suis pas la seule à être tombée en amour avec Fidel.

Après le décès du « chien le plus célèbre de Bruges », des gens ont partagé des photos de lui au fil des ans

97hakju7 copie Continuer la lecture de « Le chien qui a inspiré cette oeuvre »