Horacio Arruda

Horacio Arruda, médecin et directeur général de la santé publique du Québec, 2020, crayon graphite, 12″ x 9″

Les québécois sont suspendus à ses lèvres chaque jour lors du point de presse. Depuis le début de la crise pandémique, j’attends qu’il m’annonce que ça va mieux. Comme si à lui seul il pouvait dresser ce satané virus et le faire s’autodétruire.

Je voudrais tant qu’il prononce ces mots : « reprenez votre vie normale ».

Mais bon, je sais bien qu’il y aura des étapes à ce déconfinement. Ce matin, je lisais les propos de Dr Arruda rapportés hier sur la plateforme de Radio Canada : « En cas de nécessité, les 60 à 69 ans pourront faire du gardiennage ».

La question c’est : Est-ce qu’on peut, à moins de 60 ans, faire semblant qu’on a 60 et être obligée de garder un bon samedi ou dimanche?

Objection docteur!

« Il faudra aussi éviter les grandes accolades », a spécifié le Dr Arruda. Non mais, tu me niaise?

Depuis le 12 mars que j’attends le jour où je vais enfin pouvoir les voir et il faudra garder les distances. Avez-vous idée de tout l’amour entassé dans chaque fibre de mon corps qui attend le moment des grandes retrouvailles? Je vais exploser!

Si je devais les garder, j’espère que cette journée-là ils n’auront pas besoin d’un câlin car je ne sais pas si je serai assez forte pour le leur refuser!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s